Sortie de résidence pour Sois belle et tais toi !

Alors que le mouvement d’occupation des théâtres et des lieux culturels dont nous sommes solidaires s’amplifiait en peu partout en France, nous étions fiers et émus de pouvoir démontrer la faisabilité de la réouverture de ces lieux dits “non-essentiels”.  

 

Ainsi, ce Vendredi 12 Mars marque notre grand retour sur la scène du théâtre de la MJC de la Duchère, dans le respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires, devant une cinquantaine de professionnels issus des milieux judiciaires et socio-éducatifs, conquis et heureux de retrouver le chemin des théâtres. 

Parce que les violences conjugales se sont accrues avec la crise sanitaire, nous avons maintenu notre travail de sensibilisation avec une représentation de Sois belle et tais toi suivi d’une présentation de Respirs, deux spectacles traitant de l’emprise et des violences conjugales.

Cette sortie de résidence résonne d’autant plus fort que la période de pandémie du Covid-19 a favorisé “un terrain propice à l’augmentation des violences conjugales et intra-familiales” d’après l’Académie Nationale de Médecine. Effectivement, la contexte sanitaire et les confinements successifs ont vu le nombre de cas de violence conjugale et intra-familiale augmenter de 30 % en France, selon l’ONU-Femmes. 

 

“Avant même la pandémie, la violence contre les femmes était l’une des violations des droits humains les plus répandues. Depuis le confinement, elle s’est multipliée et se propage à travers le monde telle une pandémie fantôme”

d’après la directrice d’ONU-Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka.

 

Ce spectacle dissèque ainsi ce tourbillon de violence qui détruit tant de femmes et détaille l’évolution historique des violences faites aux femmes depuis le Moyen Âge. 

En effet, depuis sa création, Le Lien Théâtre revendique l’intention de transposer en théâtre les réalités actuelles concernant la condition des femmes, la question du genre, du consentement, de l’égalité femme-homme, du harcèlement sexiste et des violences au sein du couple. 

Initialement créé en 2015 en réponse à plusieurs commandes de la ville de Lyon, Sois belle et tais toi est l’aboutissement d’un travail de recherches auprès de différentes personnes et institutions concernées par les violences conjugales : par le biais d’ateliers de théâtre avec un groupe de parole de femmes victimes ou encore avec les témoignages d’intervenantes sociales en commissariat, de psychologues, de juristes et de spécialistes des questions de genre. 

En 2020, nous avons été sollicités par le Centre de formation de la police de Chassieu pour adapter Sois belle et tais-toi à la formation des Gardiens de la Paix et Adjoints de Sécurité afin de leur permettre d’avoir une idée de la complexité du processus des violences conjugales.

 

 

De fait, les violences conjugales, loin d’être un phénomène récent, restent communes et souvent invisibilisées. 

C’est d’ailleurs ce que déplorent Raki et Seda, deux femmes de l’Éclaircie ayant participé à la co-construction du spectacle Respirs, lors du débat précisant que :

 

“le théâtre est un excellent moyen pour parler de ces sujets auprès d’un plus grand nombre de personnes [ car ] il permet de comprendre les mécanismes des violences conjugales pour qu’un jour ils cessent”. 

 

Respirs est le résultat d’un long processus de création et de rencontres avec des femmes ayant été victimes de violence au sein de leur couple puis accueillies au foyer l’Eclaircie (Association Le Mas) à Saint-Priest. Il s’agit d’utiliser le théâtre comme un moyen de libérer la parole et d’offrir aux femmes concernées la possibilité de réinvestir une position de sujet en interprétant leur propre rôle sur scène, plutôt que de demeurer spectatrices et/ou victimes.

 

 

Nous souhaitons chaleureusement remercier toutes les personnes présentes dans la salle, notamment les femmes de l’Eclaircie, pour ce beau moment d’émotion et de communion autour d’un sujet aussi fort !

Nos remerciements vont également à notre principal partenaire et co-organisateur de l’évènement, la MJC de la Duchère, sans qui l’aventure n’aurait pu se faire.

Enfin, un grand bravo et merci à l’équipe artistique du Lien Théâtre, aux comédien.ne.s, à la metteuse en scène, à l’assistante de mise en scène et au technicien qui ont accompli un immense travail pour mener à bien ce projet artistique.

 

Cet évènement a été animé par Anne-Pascale Paris, metteuse en scène de la compagnie Le Lien Théâtre, et co-animé par Candice Barret, ancienne étudiante du master EGALES études du genre à l’Université Lyon 2 et salariée du secteur ALAE (Accueil de Loisirs Associés à l’École) de la MJC de la Duchère.

 

Écriture et mise en scène : Anne-Pascale Paris

Assistance à la mise en scène : Marie Janvier

Création lumière : Jacques Bouvachon

Distribution  : Emilie Alfieri – Etienne Diallo – Joël Prudent