Les hippocampes

Un clin d’œil à l’univers sous-marin pour mieux parler de la cour du collège, personnage central de notre histoire… Les hippocampes, notre nouveau spectacle inspiré de la parole de collégiens de 5e, parle de cette jeunesse d’aujourd’hui, aux prises avec les relations filles/garçons à l’adolescence, la violence à l’école, les rumeurs…


DJENNA : Stop cadre ! Voilà. Je préfère me souvenir de cette image-ci et pas d’une autre. Vous direz que c’est faux, que c’est du vernis, que ce n’est que paraitre ? Pourtant nous sommes tous les facettes d’un même diamant : Sophie, Julien, Adèle, Liam, Brahim, Octave ou Djenna. Nous sommes des voix égarées dans le labyrinthe du temps. Nous sommes les Hippocampes, nous sommes les Amoureux !
L’histoire

La cour du collège… 
On y voit Sophie et Julien qui sont amoureux. Ils ne regardent plus Adèle et Liam, leurs meilleurs amis qui s’ennuient sans eux et vont tout faire pour les séparer. 
On y croise Brahim prêt à tout accepter pour intégrer une bande de copains, même participer à des jeux violents.
On y découvre Djenna qui regrette bien de s’être mise en jupe car garçons et filles l’insultent et la jugent.
Quant à Octave, il aimerait mieux rester en classe et éviter la cour et ses recoins. Il ne s’y sent pas en sécurité. 

La cour, l’endroit où se déchainent les passions, où se démultiplient les énergies, le lieu de tous les possibles.

Le sujet

La cour du collège, le lieu de tous les possibles !

Dans la cour, on rit, on se cache, on se bagarre entre copains, on crée des amitiés, on se donne des rendez-vous amoureux. Dans la cour, des groupes se forment pendant que certains élèves restent seuls. Dans la cour, on se mêle des histoires des autres, pour s’amuser, pour passer le temps.

Les Hippocampes, un clin d’œil à l’univers sous-marin pour mieux parler de la cour du collège. Dans la cour, les jeunes hippocampes, animaux fragiles, chevaux monstrueux, sont les rois du camouflage, les champions en stratégie de survie ! Ils rêvent d’amour et de liberté.

Presse et avis

A venir….

Parcours du spectacle

Cette année encore, la ville de Meyzieu nous a fait confiance pour concevoir un spectacle à partir de la parole des collégiens. Nous avons travaillé avec 18 classes et 450 collégiens. 

Le texte a été créé à partir de rencontres et d’improvisations avec les classes de 5e des collèges Evariste Gallois, Olivier de Serres et Les Servizières à Meyzieu, en banlieue lyonnaise.

  • création en février 2019 en collèges et en public (salle des fêtes de la Ville de Meyzieu)
  • 9 représentations
  • 500 spectateurs
Éclairage pédagogique

Le spectacle peut s’insérer dans un dispositif artistique complet. Un dossier sera bientôt disponible sur demande.

Les hippocampes, spectacle du Lien Théâtre. © Ernesto Timor (photo et graphisme).

Texte : Calin Blaga
Mise en scène : Anne-Pascale Paris
Avec : Liz Buffet, Jimmy Delourneaux, Juliette Paire, Joël Prudent, Rodolphe Wuilbaut
Scénographie : Sabine Algan
Lumières : Davy DEDIENNE et Jacques Bouvachon
Public : à partir de 12 ans
durée : 1 h 10
Partenaires : ville de Meyzieu
Le Lien Théâtre a l’agrément de l’Académie de Lyon en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public.
 

Pour les prochaines dates, voir notre calendrier !