Les hippocampes

Un clin d’œil à l’univers sous-marin pour mieux faire remonter les rumeurs à la surface… Les hippocampes, inspiré de la parole de collégiens de 5e, traite de cette jeunesse d’aujourd’hui en prise avec les réseaux sociaux, les rumeurs, la réputation, la violence à l’école, les relations filles/garçons…


DJENNA : Stop cadre ! Voilà. Je préfère me souvenir de cette image-ci et pas d’une autre. Vous direz que c’est faux, que c’est du vernis, que ce n’est que paraitre ? Pourtant nous sommes tous les facettes d’un même diamant : Sophie, Julien, Adèle, Liam, Brahim, Octave ou Djenna. Nous sommes des voix égarées dans le labyrinthe du temps. Nous sommes les Hippocampes, nous sommes les Amoureux !
L’histoire

La rumeur se colporte, se murmure de bouche à oreille, de portable à portable jusqu’aux réseaux sociaux. Elle circule, enfle et éclate au grand jour dans la cour du collège. Personne ne lui échappe. Surtout pas Sophie et Julien qui sont amoureux… Ni Brahim prêt à tout pour intégrer une bande de copains… Encore moins Djenna qui est venue en jupe aujourd’hui. Quant à Octave, il aimerait mieux rester en classe et éviter la cour et ses recoins. Il ne s’y sent pas en sécurité…

Le sujet

Un clin d’œil à l’univers sous-marin pour mieux faire remonter les rumeurs à la surface. Par vengeance, par jalousie, par ennui ou juste pour rigoler, qu’elles soient vraies ou fausses, les rumeurs ont les mêmes conséquences pour la victime prise dans un tourbillon de violence. Les hippocampes, inspiré de la parole de collégiens de 5e, traite de cette jeunesse d’aujourd’hui en prise avec les réseaux sociaux, les rumeurs, la réputation, la violence à l’école, les relations filles/garçons… C’est une fable sur une jeunesse en quête de liberté et d’égalité.

Presse et avis

A venir….

Parcours du spectacle

Cette année encore, la ville de Meyzieu nous a fait confiance pour concevoir un spectacle à partir de la parole des collégiens. Nous avons travaillé avec 18 classes et 450 collégiens. 

Le texte a été créé à partir de rencontres et d’improvisations avec les classes de 5e des collèges Evariste Gallois, Olivier de Serres et Les Servizières à Meyzieu, en banlieue lyonnaise.

  • création en février 2019 en collèges et en public (salle des fêtes de la Ville de Meyzieu)
Éclairage pédagogique

Le spectacle peut s’insérer dans un dispositif artistique complet. Un dossier sera bientôt disponible sur demande.

Les hippocampes, spectacle du Lien Théâtre. © Ernesto Timor (photo et graphisme).

Texte : Matheo Alephis
Mise en scène : Anne-Pascale Paris
Avec : Liz Buffet, Jimmy Delourneaux, Juliette Paire, Joël Prudent, Rodolphe Wuilbaut
Scénographie : Sabine Algan
Lumières : Davy DEDIENNE et Jacques Bouvachon
Public : à partir de 12 ans
durée : 1 h 10
Partenaires : ville de Meyzieu
Le Lien Théâtre a l’agrément de l’Académie de Lyon en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public.
 

Pour les prochaines dates, voir notre calendrier !