Les hippocampes, création 2019

La ville de Meyzieu fait le pari d’une démarche artistique pour inciter les jeunes à dialoguer sur les questions qui les traversent… Depuis novembre dernier elle favorise notre immersion dans trois collèges. 21 ateliers, 42 heures, 4 comédiens, 1 auteur, 1 metteuse en scène, rien de moins pour nous emparer des relations filles / garçons à l’adolescence, de la violence à l’école, de la rumeur…

Roulement de tambour, en ce début janvier 2019, un nouveau spectacle est né écrit par Calin Blaga à partir de la parole des collégiens de 5ème : Les hippocampes. Le détour par l’univers maritime pour mieux parler de la cour du collège, haut lieu de notre histoire… La cour, l’endroit où se déchainent les passions, où se démultiplient les énergies, le lieu de tous les possibles.

Dans la cour, on rit, on se cache, on se bagarre entre copains, on crée des amitiés, on se donne des rendez-vous amoureux. Dans la cour, des groupes se forment pendant que certains restent seuls. Dans la cour, on se mêle des histoires des autres, pour s’amuser, pour passer le temps.

Dans la cour, les jeunes hippocampes, animaux fragiles, chevaux monstrueux, sont les rois du camouflage, les champions en stratégie de survie ! Ils rêvent secrètement d’amour et de liberté.

Les hippocampes, un spectacle de la jeunesse d’aujourd’hui. Un spectacle qui vient compléter ceux actuellement en tournée et qui n’ont aucune autre ambition que de proposer de multiplier les regards des jeunes sur leurs générations… Affaire à suivre donc… Et en attendant, une représentation tout public le vendredi 1er février !

Informations pratiques :

  • Horaire : 20h
  • Salle des fêtes de la Ville de Meyzieu
  • Lieu : Spectacle gratuit
  • Durée 1h15

Plus d’informations sur le spectacle : 

Ecriture : Calin Blaga à partir de la parole des collégiens de 5ème de la ville de Meyzieu
Mise en scène : Anne-Pascale Paris
Scénographie : Sabine Algan
Distribution : Liz Buffet, Jimmy Delourneaux, Juliette Paire, Joël Prudent, Rodolphe Wuilbaut